Pubalgie du sportif et ostéopathie

Cause

Le terme de pubalgie regroupe 3 pathologies distinctes, mais parfois intriquées, qui atteignent le carrefour pubien : la tendinite des adducteurs, l’ostéoarthropathie pubienne et la pathologie pariétale abdominale.

Certains facteurs communs favorisent leur apparition :

  • un déficit de tonus de la paroi abdominale,
  • un surentraînement ou un manque de souplesse des muscles adducteurs,
  • une hypersollicitation mécanique ou un déséquilibre des forces qui s’exercent sur la symphyse pubienne, etc.

Symptômes

La douleur siège autour du pubis, pouvant irradier à la face interne des cuisses.
Elle est provoquée par le geste sportif puis évolue en apparaissant aussi dans les mouvements du quotidien.
Dans le cas d’une insuffisance de tonus des muscles abdominaux, elle peut être exacerbée par la toux et l’éternuement.

Quel public est généralement touché ?

Souvent associée à la pratique du football, on la retrouve aussi au tennis, à l’équitation, à la danse ou au ski. Elle touche plus généralement le sportif assidu.

Diagnostic

Le diagnostic doit être réalisé par un médecin. Consultez sans attendre.

La palpation de la zone pubienne reproduit la douleur.
La contraction contre-résistance et l’étirement douloureux des muscles adducteurs signaleront une tendinite.
Le clinicien recherchera une douleur lors du mouvement de cisaillement de la symphyse en cas d’ostéoarthropathie, dont le diagnostic sera confirmé par l’imagerie (radiographie ou IRM).

Traitement

Suivez le traitement établi avec votre médecin.

Comme souvent, tout traitement passe par un repos sportif complet d’au moins 2 semaines.
Le médecin prescrira des anti-inflammatoires afin d’atténuer l’inflammation locale et des séances de kinésithérapie.
Parfois, la chirurgie est proposée notamment sans la pathologie pariétale abdominale.

Ostéopathie

L’ostéopathe aura pour mission de limiter les contraintes mécaniques exercées sur la symphyse pubienne, autant sur un plan articulaire (hanche, bassin, colonne lombaire), que musculaire (muscles abdominaux, adducteurs, psoas) et viscéral (vessie, rectum, utérus chez la femme). Par des ajustements ciblés, il permettra une réharmonisation entre les différentes forces, supérieures et inférieures, appliquées sur le carrefour pubien.

Selon l’ancienneté du problème, 2 ou 3 séances seront nécessaires.

Le traitement ostéopathique doit obligatoirement être accompagné d’une correction du geste sportif incriminant, d’un renforcement musculaire et de séances d’assouplissement des adducteurs afin d’éviter toute rechute.

Limites

Comme beaucoup de pathologies musculaires, la pubalgie est souvent la conséquence d’un mauvais dosage du stress mécanique. Privilégiez un entraînement progressif.

Conseils

Tout geste sportif met en jeu une multitude d’articulations. Frapper dans un ballon n’est pas si simple, surtout si on doit le répéter une centaine de fois. L’apprentissage est une étape essentielle pour diminuer le risque de blessures.

Tout geste sportif met en jeu une multitude d’articulations. Frapper dans un ballon n’est pas si simple, surtout si on doit le répéter une centaine de fois. L’apprentissage est une étape essentielle pour diminuer le risque de blessures.

Anthony LopezOstéopathe DO & Posturologue

Prenez RDV maintenant avec un ostéopathe spécialiste du suivi du sportif

Agenda en ligne
Clinique SER

Clinique SER

Equipe d'ostéopathes membres de la Clinique d'Ostéopathie SER à Montréal.

Leave a Reply