Syndrome de l’essuie-glace ou syndrome de la bandelette ilio-tibiale (BIT)

Cause

Il s’agit d’une tendinite due au frottement excessif d’une bandelette tendineuse, la bandelette ilio-tibiale, s’étalant de la hanche au genou, contre un rebord osseux du fémur lors des mouvements de flexion et d’extension de la jambe.

Symptômes

Cette inflammation se manifeste par des douleurs à la partie externe du genou et de la cuisse après une certaine distance de course puis devient progressivement gênante au quotidien notamment dans la descente des escaliers.

Quel public est généralement touché ?

Elle touche les coureurs amateurs ayant une technique de course ou un plan d’entraînement mal adaptés, les marathoniens ou les trailers, et parfois les cyclistes.

Diagnostic

Le diagnostic doit être réalisé par un médecin. Consultez sans attendre.

Le diagnostic est purement clinique. Un simple test réveille la douleur et confirme la suspicion d’atteinte de la bandelette ilio-tibiale. Les examens complémentaires (radiographie, échographie…) ne sont utiles que pour éliminer d’autres pathologies.

Traitement

Suivez le traitement établi avec votre médecin.

Un repos relatif de toute activité sportive doit être observé afin d’éviter toutes sollicitation excessive du tendon et ainsi permettre à l’inflammation de diminuer. Des anti-inflammatoires et de la kinésithérapie peuvent être prescrits par le médecin. Le retour au sport se fera de manière graduelle.

Ostéopathie

L’ostéopathe analysera de manière globale votre posture, l’alignement de toutes les pièces ostéo-articulaires formant le squelette des membres inférieures ainsi que l’état de tension musculaire. En effet, un déséquilibre au niveau du bassin, du genou ou de la cheville, peut être responsable d’une traction importante sur ce tendon qui se retrouvera alors en conflit douloureux lors des mouvements. Par des techniques manuelles, il redonnera du mouvement aux articulations en manque de mobilité, relâchera les muscles incriminés et permettra ainsi d’éviter le phénomène irritatif qui entretient l’inflammation.

En règle générale, 2 séances à 15 jours d’intervalle puis une troisième de contrôle le mois suivant suffisent.

Les massages profonds de la bandelette et le renforcement des muscles du bassin pourront compléter le traitement afin d’accélérer le processus de guérison et de stabiliser le travail effectué par l’ostéopathe.

Limites

Les biais anatomiques tels que le genou varum (arqué) ou les inégalités de longueur des membres inférieurs peuvent provoquer également cette surtension tendineuse. Dans ce cas, une visite chez le posturologue ou le podologue peut être conseillée, parlez en directement à votre médecin.

Conseils

Attention à votre plan d’entraînement et à votre équipement. Préférez les intervalles, évitez trop de dénivelés, variez les surfaces et portez des chaussures de course adaptées.

Le plus dur est en général pour le sportif d'accepter que le repos est vraiment nécessaire afin d'éviter la rechute !

Anthony LopezOstéopathe DO & Posturologue

Prenez RDV maintenant avec un ostéopathe spécialiste du suivi du sportif

Agenda en ligne
Clinique SER

Clinique SER

Equipe d'ostéopathes membres de la Clinique d'Ostéopathie SER à Montréal.

Leave a Reply